La Société ferroviaire et portuaire de Pointe‑Noire s.e.c. (SFP Pointe‑Noire) est une société en commandite dont le commandité est contrôlé par un partenariat privé et public regroupant le gouvernement du Québec et un consortium d’entreprises issues de l’industrie des ressources naturelles.

C’est en 2016 que le gouvernement du Québec a acquis les infrastructures ferroviaires et portuaires situées dans le secteur Pointe‑Noire, et ce, par l’entremise de la SFP Pointe‑Noire.

L’objectif est d’assurer un accès multiusager aux services de la SFP Pointe‑Noire pour le secteur des ressources naturelles ou pour tout autre secteur d’activité pouvant bénéficier de ses actifs et de son positionnement stratégique.

Par la mise en valeur de ses 500 ha de terrains disponibles pour le développement industriel, la SFP Pointe‑Noire souhaite également agir à titre de vecteur de diversification économique régional.

À ce jour, la création de la SFP Pointe‑Noire a favorisé la relance des activités de la mine du Lac Bloom par Minerai de fer Québec inc., de la mine Scully par Tacora Resources Inc. ainsi que la création du Centre de traitement de sols de Pointe‑Noire par Englobe.

Depuis 2016, le volume de concentré de minerai de fer manutentionné par la SFP Pointe‑Noire n’a cessé d’augmenter. Il a franchi la barre des 9 millions de tonnes à la fin de l’année financière 2019‑2020.

Conseil d’administration

Claude Lafleur

Indépendant

Claude Lafleur est un administrateur de société et un investisseur Anges Québec. Il est aussi président de Gestion Piroches-sur-Mer, une firme de consultation privée qui gère plusieurs mandats de financement et de consultation auprès d’entreprises canadiennes.

Claude Lafleur a été chef de la direction de La Coop fédérée de 2005 à 2014. Aucun de ses prédécesseurs n’aura exercé ce mandat aussi longtemps que lui dans cette institution presque centenaire.

Avant d’être au service de La Coop fédérée, Claude Lafleur était directeur général de l’Union des producteurs agricoles. Il a aussi travaillé à la Fédération des producteurs de lait du Québec et à Agriculture et Agroalimentaire Canada. Agroéconomiste de formation, il a d’abord étudié à l’Université Laval pour ensuite poursuivre sa scolarité aux États‑Unis jusqu’à la maîtrise (Michigan State University) et à HEC Montréal où il a obtenu une maîtrise en administration des affaires (MBA).

Claude Lafleur, c’est la culture du succès. Il est reconnu comme exerçant un leadership rassembleur qui a permis d’amorcer et d’effectuer les changements majeurs dans son organisation, ses actifs et son personnel, changements exigés par l’évolution des modes de production, la nature des marchés locaux et internationaux et celle de la concurrence.

L’implication sociale de Claude Lafleur est remarquable. Outre son implication active dans Centraide du Grand Montréal, il a présidé ou coprésidé des campagnes de financement pour le Centre des femmes de Montréal, la Fondation québécoise en environnement, Équiterre et le Théâtre du Nouveau Monde. Il fait également partie des cabinets de financement de l’Université de Montréal (Faculté de médecine vétérinaire) et de l’Université Laval (Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation), en plus d’être entrepreneur-entraîneur à l’École d’entrepreneurship de Beauce.

Patrick Beauchesne

Société du Plan Nord

Patrick Beauchesne obtient, en 1989, un baccalauréat de l’Université Laval en aménagement des ressources forestières (B. Sc. A.), puis, en 1991, une maîtrise de l’Université Laval en sciences forestières (M. Sc.).

En 1992, M. Beauchesne obtient un premier mandat au ministère de l’Environnement du Québec. D’abord chargé de projet en cartographie écologique à la Direction de la conservation du patrimoine écologique, M. Beauchesne participe à plusieurs projets de connaissance pour la gestion intégrée des ressources forestières, la caractérisation écologique des bassins versants et la mise en œuvre de la Stratégie québécoise sur les aires protégées.

En 2005, il est nommé chef du Service des écosystèmes et de la biodiversité, puis, la même année, directeur, puis directeur général au sein de la Direction générale de l’écologie et de la conservation. En 2010 et 2015, il a notamment contribué à la préparation du Plan Nord concernant les objectifs de protection du territoire.

Il a été nommé sous-ministre adjoint au développement durable et à la qualité de l’environnement le 3 décembre 2014, puis sous-ministre le 4 juillet 2017.

Le 6 février 2019, après 27 ans au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Beauchesne a été nommé, par le Conseil des ministres, secrétaire général associé au ministère du Conseil exécutif et secrétaire général associé au Comité ministériel de l’économie et de l’environnement.

Le 13 novembre 2019, il est nommé, par le gouvernement, président et directeur général de la Société du Plan Nord.

David Cataford

Minerai de fer Québec inc.

David Cataford détient un baccalauréat en génie des mines de l’Université Laval. M. Cataford s’est joint à Champion Iron en 2014, ayant travaillé dans l’industrie du fer et dans la fosse du Labrador durant les 15 dernières années. Il a été nommé chef de la direction de Champion Iron le 1er avril 2019. Lors de son passage à titre de chef des opérations de la société, M. Cataford a occupé un rôle essentiel dans l’équipe de gestion, assurant le redémarrage réussi de la mine du Lac Bloom. Il a su gérer avec brio la construction et la mise en service du site, en plus de bâtir une équipe composée de plus de 400 des meilleurs talents de l’industrie minière. Avant de se joindre à Champion Iron, M. Cataford a occupé plusieurs postes de gestion déterminants au sein de Cliffs Natural Resources Inc.

Son expérience en extraction de minerai de fer comprend des projets de caractérisation de minerai au lac Bloom et pour ArcelorMittal au mont Wright, ainsi que l’adaptation du circuit de récupération pour répondre aux nouvelles demandes des clients afin de maximiser les marges de profit. M. Cataford est aussi le cofondateur de la North Shore and Labrador Mineral Processing Society.

Thierry Martel

Tacora Resources Inc.

Thierry Martel est titulaire d’un baccalauréat en génie civil de l’Université du Nouveau‑Brunswick à Fredericton. M. Martel a débuté au poste de président-directeur général chez Tacora Resources Inc. en 2020 avec l’objectif d’établir l’entreprise comme productrice de concentré de fer ayant une haute teneur en fer et d’augmenter le régime de production à son plein potentiel. Il était chef des opérations (COO) chez Rio Tinto/Iron Ore Company of Canada de 2016 à 2019, période pendant laquelle la compagnie déploie sa stratégie en innovation minière et améliore sa performance de 26 %. Auparavant, il était vice-président des services techniques. M. Martel s’est joint à Rio Tinto en 2006, assumant un rôle de leadership fonctionnel au sein de l’unité de développement des affaires et de croissance de Rio Tinto Alcan. M. Martel a été directeur général d’une équipe mondiale axée sur la gestion des risques, l’ingénierie des coûts, la performance des coûts, l’étalonnage (benchmarking) et la planification des grands projets d’immobilisations à l’échelle mondiale, appuyant tous les projets en voie de développement et en phase de mise en œuvre. En 2012, il s’est joint à Rio Tinto Technology and Innovation à Salt Lake City en tant que directeur général de l’équipe du projet Cornerstone, travaillant à prolonger la vie de la mine de Kennecott Utah Copper. Avant de se joindre à Rio Tinto, M. Martel a été consultant en ingénierie, offrant des services d’ingénierie, de gestion de projet, de mise en service et d’expertise pour l’industrie minière et des métaux. M. Martel est titulaire d’un baccalauréat en génie civil de l’Université du Nouveau‑Brunswick à Fredericton.

Prasanto Kumar Ghose

Tata Steel Canada Ltd.

À venir

Fermer